Nobelprize.org
Nobel Prizes and Laureates


The Nobel Prize in Literature 1999
Günter Grass

Share this:

 

Notice biobibliographique

Günter Grass est né en 1927 à Dantzig-Langfuhr, de parents germano-polonais. Après avoir servi sous les drapeaux pendant la guerre et avoir été prisonnier des Américains de 1944 à 1946, il a travaillé comme ouvrier agricole et mineur, puis a étudié les arts plastiques à Düsseldorf et à Berlin. De 1956 à 1959, il a gagné sa vie comme sculpteur, graphiste et écrivain à Paris, puis à Berlin. En 1955, Grass est entré au «Gruppe 47», un mouvement contestataire à qui l'écrivain allait plus tard rendre hommage dans Das Treffen in Telgte («Rendez-vous à Telgte»). Il a débuté comme poète en 1956 et comme auteur dramatique en 1957. La grande percée internationale s'est produite en 1959, avec Le tambour. Ce roman picaresque et de formation, un ouvrage allégorique à la composition ample, porté à l'écran par Schlöndorff, constitue un panorama satirique de la réalité allemande de la première moitié du siècle et allait faire partie de «la trilogie de Dantzig», avec Katz und Maus («Chat et souris») et Les années de chien. Pendant les années 60, Grass s'est engagé dans la politique et a participé activement aux campagnes électorales en faveur de la social-démocratie et de Willy Brandt. Il a traité le thème de la responsabilité des intellectuels dans Anesthésie locale, Journal d'un escargot, et «la tragédie allemande» Les plébéiens répètent l'insurrection, et a publié des discours politiques et des écrits où il plaide pour une Allemagne délivrée du fanatisme et des idéologies totalitaires. On allait retrouver Dantzig, la ville de son enfance, et l'imagination narrative, vaste et suggestive, de l'auteur, dans Le turbot et La ratte, romans à succès qui critiquent la civilisation et reflètent aussi l'engagement de Grass dans les mouvements pacifiste et écologiste. Le pavé Toute une histoire, dont l'action se passe en République démocratique allemande pendant les années précédant et suivant l'effondrement du communisme et la chute du mur de Berlin, a suscité des discussions et des critiques véhémentes. Dans Mein Jahrhundert («Mon siècle») il fait un historique personnel, année par année, du siècle écoulé. En tant que graphiste, Grass a souvent été l'auteur de la couverture et des illustrations de ses œuvres. Il a été président de l'Akademie der Künste de Berlin de 1983 à 1986 et a été actif au sein de la Maison d'édition des auteurs et du Pen Club allemands. Il a reçu un grand nombre de prix, parmi lesquels: Preis der Gruppe 47 (1958), «Le prix du meilleur livre étranger» (1962), le prix Büchner (1965), le prix Fontane (1968), Premio Internazionale Mondello (1977), Alexander-Majakowski-Medaille (Gdansk, 1979), le prix Antonio-Feltrinelli (1982), Großer Literaturpreis der Bayerischen Akademie (1994). Docteur honoris causa des universités de Kenyon College, Harvard, Poznan et Gdansk.

Choix d'œuvres de Günter Grass en français
Les plébéiens répètent l'insurrection. Théâtre. Précédé d'un discours de l'auteur. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1968.
Le tambour. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1979.
Le turbot. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1961.
Les années de chien. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1965.
Anesthésie locale. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1971.
Journal d'un escargot. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1974.
Une rencontre en Westphalie. Roman. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1981.
Les enfants par la tête ou les Allemands se meurent. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1983.
Essai de critique 1957-1985. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1986.
La ratte. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1987.
Tirer la langue. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1989.
Propos d'un sans-patrie. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1990.
L'appel du crapaud. Trad. par Jean Amsler. – Paris: Seuil, 1992.
Toute une histoire. Trad. par Claude Porcell et Bernard Lortholary. – Paris: Seuil, 1997.
Mon siècle. Trad. de l'allemand par Claude Porcell et Bernard Lortholary. – Paris : Éd. du Seuil, 1999*
En crabe. Trad. de l'allemand par Claude Porcell. – Paris : Éd. du Seuil, 2002*
 
Littérature
Günter Grass [Interview]. Lire, oct. 1997, p. 40-46.
Günter Grass en dissonance. [Lors de sa sortie en Allemagne, en 1995, «Toute une histoire» fit grand bruit. Le romancier s'explique sur la genèse et les enjeux de son livre.] Le Monde, 3 oct. 1997, p. i-ii.
Mannoni, Olivier, Un écrivain à abattre. L'Allemagne contre Günter Grass. – Paris: Ramsay, 1996.
O'Neill, Patrick, Günter Grass Revisited. – New York : Twayne Publishers, cop. 1999.*
Neuhaus, Volker, Günter Grass, Die Blechtrommel : Interpretation. – München : Oldenbourg, 2000.*
Preece, Julian, The Life and Work of Gunter Grass : Literature, History, Politics. – Basingstoke : Palgrave, cop. 2001.*
Jürgs, Michael, Bürger Grass : Biographie eines deutschen Dichters. – München : Bertelsmann, cop. 2002.*
Rosell Steuer, Pernilla, -ein allzu weites Feld? : zu Übersertzungstheorie und Übersetzungspraxis anhand der Kulturspezifika in fünf Übersetzungen des Romans "Ein weites Feld" von Günter Grass. – Stockholm : Almqvist & Wiksell, 2004. Diss.*

Académie Suédoise


* Updated in 2005.

 

Share this:
To cite this page
MLA style: "Prix Nobel de littérature 1999 - Notice biobibliographique". Nobelprize.org. Nobel Media AB 2013. Web. 24 Apr 2014. <http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureates/1999/bio-bibl-fr.html>

Recommended:

Which Nobel Laureates are hidden within the maze of letters?

 

All you need to know about the Literature Prize!

 

Read about Alfred Nobel's Will and the Literature Prize.