Nobelprize.org
Nobel Prizes and Laureates


The Nobel Prize in Physiology or Medicine 2003
Paul C. Lauterbur, Sir Peter Mansfield

Share this:

Communiqué de presse:
Le prix Nobel de Physiologie ou de Médecine 2003

6 octobre 2003

L'Assemblée Nobel de l'Institut Karolinska a décidé ce jour d'attribuer
le Prix Nobel de physiologie ou de médecine 2003 conjointement à

Paul C. Lauterbur et Peter Mansfield

pour leurs découvertes concernant « l’imagerie par résonance magnétique »

Résumé

Pouvoir donner par une méthode non invasive une image exacte des organes internes de l’homme est essentiel pour le diagnostic médical, le traitement et le suivi des patients. Les deux lauréats du prix Nobel de physiologie/médecine de cette année ont fait des découvertes décisives sur les possibilités d’utiliser la résonance magnétique pour visualiser diverses structures. Ces découvertes ont abouti à la caméra magnétique moderne, la tomographie par résonance magnétique, qui représente une grande avancée pour la médecine et la recherche médicale.

La méthode repose sur le fait que les noyaux d’atomes soumis à un fort champ magnétique tournent à une fréquence qui dépend de l’intensité du champ magnétique. Leur niveau d’énergie peut être accru par l’absorption d’ondes radio de même fréquence (résonance). Quand les noyaux atomiques reviennent à leur niveau d’énergie initial, ils émettent des ondes radio. Ces découvertes ont été récompensées par le prix Nobel de physique en 1952. Au cours des décennies suivantes, la résonance magnétique a principalement servi à étudier la structure chimique de diverses substances. Les lauréats Nobel de cette année ont fait dans les premières années 1970 des découvertes novatrices qui ont permis de développer aussi d’importantes applications médicales de la résonance magnétique.

Paul Lauterbur (né en 1929), Urbana, Illinois (États-Unis), a découvert qu’il était possible de créer une image bidimensionnelle en faisant intervenir des gradients qui modifient l’intensité du champ magnétique. En analysant les caractéristiques de l’onde renvoyée, il a pu localiser avec précision son point d’origine. C’est ce qui a permis de générer des images bidimensionnelles de structures qu’il était impossible de distinguer par d’autres technologies.

Peter Mansfield (né en 1933), Nottingham (Royaume-Uni), a affiné l’utilisation des gradients de champ magnétique. Il a établi les modalités du traitement mathématique et de l’analyse par ordinateur des signaux, permettant de mettre au point une technique d’imagerie utilisable. Il a également montré que l’acquisition de l’image pouvait être extrêmement rapide, ce qui n’est devenu techniquement et pratiquement réalisable dans le domaine médical qu’une dizaine d’années plus tard.

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est aujourd’hui de pratique courante dans les hôpitaux. Chaque année, plus de 60 millions d’examens sont effectués dans le monde par ce moyen, et la technologie continue de se développer rapidement. L’IRM est supérieure dans bien des cas aux autres techniques d’imagerie et elle a considérablement amélioré le diagnostic de toute une série de maladies. En remplaçant diverses méthodes d’investigation pénibles et risquées, elle a permis d’épargner des souffrances à beaucoup de patients.

 

Share this:
To cite this page
MLA style: "Communiqué de presse: Le prix Nobel de Physiologie ou de Médecine 200". Nobelprize.org. Nobel Media AB 2014. Web. 23 Jul 2014. <http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/medicine/laureates/2003/press-fr.html>

Recommended:

Try to save some patients and learn about human blood types!

 

On 27 November 1895 Alfred Nobel signed his last will in Paris.

 

All you want to know about the Medicine Prize!